Parallel Théâtre présente

d’après la nouvelle de Nikolaï Gogol
Traduction / Sylvie Luneau

Spectacle tout public à partir de 12 ans / Durée 1h

Mise en scène et adaptation / Helga Fraunholz
Jeu / Pascal Vuillemot
Musique originale et contrebasse / Vladimir Kudryavtsev
Violon / Valentina Manysheva

Synopsis : Poprichtchine, insignifiant fonctionnaire dont le seul talent consiste à tailler les plumes de son supérieur hiérarchique, s'amourache de la fille de ce dernier. N'ayant pas vraiment la stature nécessaire pour se prévaloir d'une telle prétention, Poprichtchine, déjà un peu fêlé de la cafetière (il surprend la conversation entre deux chiens), sombre dans la folie lorsqu'il se rend compte que les chances de courtiser la belle sont nulles et non avenues. Poprichtchine en mal de grandeur et la couronne espagnole en mal de tête couronnée, notre petit fonctionnaire ne tarde pas à résoudre tous ces obstacles en se prenant pour le successeur du trône d'Espagne. Mais c'est une cour plutôt particulière qui lui rendra ces premiers et derniers hommages.

Proprichtchine à la recherche de sa place

Les patronymes chez Gogol sont importants car ils annoncent tout un programme. Le nom "Proprichtchine" veut dire celui qui recherche son emplacement, sa carrière.

"Il semble à chacun aujourd’hui qu’il pourrait faire tant de bien si seulement il occupait le poste et la place du voisin, et que seul son poste à lui l’en empêche. C’est la raison de tous les maux. Nous devons tous à présent réfléchir au moyen de faire le bien à notre propre place. Croyez- moi, ce n’est pas pour rien que Dieu a voulu que chacun restât à l’endroit où il est maintenant placé."
Nikolaï Gogol

 

A propos de la musique

Dans l’écriture fantasmagorique de Gogol, la réalité est souvent brouillée, des mondes se croisent, celui des hommes et celui des esprits, des forces surnaturelles. On y trouve toujours des créatures étranges, des diables, des sirènes, enfin des chiens qui parlent avec le personnage principal. L’écriture musicale est ancrée dans deux époques différentes : le début du 20ème siècle, associé à Chostakovitch (qui travaillait sur Gogol), et l’époque contemporaine à laquelle on pourrait transposer parfaitement l'action de la pièce. Autant que l’œuvre de Gogol, la musique de Chostakovitch est toujours liée à la ville de Saint-Pétersbourg. Aucun thème du compositeur n’est cité, mais dans l'orchestration (notamment la présence des instruments à cordes), dans les couleurs, les harmonies et les structures rythmiques on perçoit des traces de l’écriture musicale de la fin de l’époque romantique.