Pascal Vuillemot Biographie d'un comédien
Biographie

Né le 17 décembre 1970 à Paris, Pascal Vuillemot est comédien et auteur-réalisateur indépendant.

À 23 ans, il débute au Théâtre par le Bas à Nanterre, dirigé par Jean-Luc Borg.

Un an plus tard, il entre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique où il fait ses classes avec Dominique Valadié, Philippe Adrien, Jacques Lassalle et Philippe Garrel ; ses professeurs d'interprétations (théâtre et cinéma). Durant trois années, il pratique l'équitation, les alexandrins, le chant, la danse, le masque, l'escrime et se forge une solide culture d'autodidacte.

Dès sa sortie du Conservatoire (promotion 1997), Pascal continue de se perfectionner à l'occasion de deux stages : l'un, avec l'école russe d'acteur « Les maîtres du Gitis », et le second avec l'école italienne : « Les héritières de Strehler et Decroux ».

En 1998, Pascal se met en scène dans « Le journal d'un fou » de Nicolas Gogol et décroche son premier contrat au théâtre, à l'âge de 28 ans, dans « Le Miracle » de György Schwajda, mis en scène par Michel Didym.

En 1999, il rencontre au Jeune Théâtre National, l'auteur, acteur et metteur en scène, Gérard Watkins, pour l'une de ses créations « Suivez moi » et le comédien Marc Betton qui le dirige dans « La Mouette » de Tchekhov.

C'est en l'an 2000 qu'il fait une rencontre déterminante qui va le conduire régulièrement sur les planches et va lui permettre d'apprendre son métier. Emmanuel Demarcy-Mota, chef de troupe, metteur en scène, et désormais directeur du Théâtre de la Ville et du festival d'Automne, rencontre Pascal lors d'une audition pour la pièce de Peter Weiss « Marat-Sade » et l'engage pour jouer le rôle d'un « fou » à l'hospice de Charenton. Depuis lors, leurs aventures théâtrales s'enchaînent. Depuis 2000, ils partagent avec succès plusieurs pièces du répertoires classiques : « Six personnages en quête d'auteur » de Luigi Pirandello, « Peine d'amour perdue » de William Shakeaspeare, « Rhinocéros » de Eugène Ionesco, « Casimir et Caroline » de Ödön von Orvath, « Homme = homme » de Bertold Brecht, « Le Faiseur » de Balzac, et « L'État de siège » de Albert Camus.

Pascal développe au sein du collectif artistique du Théâtre de la Ville différentes formes courtes, novatrices, et proche du public : « Moman » de Jean-Claude Grumberg, « En route » de Hervé Blutsch ; « les yeux bandés, l'oeil écoute » ; « Les consultations poétiques » et des pièces fragmentées autour de l'œuvre d'auteurs du 20ème siècle (Ionesco, Brecht).

Il prend part à des séances de travail intensives avec des metteurs en scènes talentueux et remarqué sur la scène internationale tel le hongrois Árpád Schilling et le russe Vladimir Pankov. Au cinéma, Philippe Garrel le convoque régulièrement dans ses films, et il joue souvent des seconds couteaux dans des séries télévisées.

Enfin, depuis l'année 2011, Pascal enseigne les pratiques concrètes du jeu théâtral au Lycée Molière et intervient dans les écoles primaires, collèges et lycées de l'Ile-de-France. « Transmettre son savoir aux enfants et aux adolescents est une chance inouïe et essentielle, il permet de préserver "l'enfant en soi", de se poser des questions sur l'exercice de son art et d'apporter des réponses qui, avec le temps, seront remises en question. L'enseignement est un chantier permanent. »

Parallèlement à son métier de comédien, Pascal s'intéresse à l'écriture (théâtrale et cinématographique) et à la réalisation.

Il crée en 2005, « Ulysse Combustion » une société de production de courts-métrages et développe sept créations qui voient le jour dans des festivals dont « Le Souffle des Ancêtres » un conte africain contemporain (Sélectionné au Festival International du Film Black de Montréal), et « l'apache » projeté à plusieurs reprises au Cinéma des cinéastes.

Sur le tournage du moyen métrage "Le Souffle des Ancêtres", il croise la route de l'actrice Maïk Darah (voix française de Whoopi Goldberg, Courtney Cox) et de François Dunoyer (comédien de doublage) qui l'accueillent dans leurs studios ; il se familiarise ainsi avec les techniques de la post-synchronisation (Les experts Miami) appréciant particulièrement les voix composées (sorcière, ogre ou autres diablotins).

Mes projets

Cinéma

« Les trois petits singes », une fable de Pascal Vuillemot
Note d'intention et/ou scénario - Disponible sur demande.

Synopsis : Dans un Paris sordide et intemporel, les mésaventures tragi-comiques en onze tableaux de trois paumés, un Aveugle, un Sourd et un Muet qui, pour une histoire de gros sous, vont plonger dans le monde des flics et des gangsters afin de retrouver la fille du célèbre milliardaire, Georges Boulogne. Au-delà de cette quête d'argent, le récit traite de l'amitié entre les trois hommes, de leur handicap respectif et de leur complémentarité face au monde qui les entourent. Il introduit aussi le thème de l'exclusion et interpelle le sens moral du spectateur.

Théâtre

« Siam », une tragi-comédie de Pascal Vuillemot
Pièce en quatre actes, en cours d'écriture.

Synopsis : Dans le pays de Siam, c'est l'anarchie la plus totale jusqu'au jour où Saturne, un chat de haute lignée, va prendre le pouvoir et instaurer des lois sévères afin de retrouver au plus vite une race pure. À sa mort, l'un de ses fils, Rami le misanthrope, influencé par sa femme Qsû-Qsû la reine de l'héroïne, va reprendre le flambeau et cultiver méthodiquement la destruction des chats à poil long. Or, un chat gigantesque et multicolore va contrarier leurs ambitions.

 

« Le journal d'un fou » de Nicolas Gogol
Mise en scène et interprétation Pascal Vuillemot

Synopsis : Poprichtchine, insignifiant fonctionnaire dont le seul talent consiste à tailler les plumes de son supérieur hiérarchique, s'amourache de la fille de ce dernier. N'ayant pas vraiment la stature nécessaire pour se prévaloir d'une telle prétention, Poprichtchine, déjà un peu fêlé de la cafetière (il surprend la conversation entre deux chiens), sombre dans la folie lorsqu'il se rend compte que les chances de courtiser la belle sont nulles et non avenues. Poprichtchine en mal de grandeur et la couronne espagnole en mal de tête couronnée, notre petit fonctionnaire ne tarde pas à résoudre tous ces obstacles en se prenant pour le successeur du trône d'Espagne. Mais c'est une cour plutôt particulière qui lui rendra ces premiers et derniers hommages.

Musique

« Pluies d'amour », un spectacle musical
Paroles et portée musicale, disponible sur demande.

Chansons écrites par Pascal Vuillemot :  Sensémilia  -  Loin de toi  -  Le Coupé Décalé  -  Possession  -  Nathanaël  -  Morphine  -  L’homme, la femme et son amant  -  Encore une fois  -  Obsession  -  Cherche homme équilibré  -  Cherche femme alisée